Énergie – Eclairage public

 

 

Depuis 2010, l’éclairage public est éteint de minuit à 5 h du matin.

Eau, assainissement, contrat de rivière

Petit Cycle de l’eau
Le petit cycle de l’eau est celui qui est lié aux activités humaines depuis le prélèvement de l’eau dans le milieu naturel, son traitement, son utilisation, son épuration et son rejet.

Pour apporter ce service à sa population en mutualisant les infrastructures, la commune de La Roche Vineuse a délégué ses compétences à deux syndicats intercommunaux.

Pour l’Eau Potable : Syndicat des Eaux de la Petite Grosne créé en 1932.

Il regroupe 18 communes : du Nord au Sud Berzé la Ville, La Roche Vineuse, Milly-Lamartine, Bussières, Pierreclos, Prissé, Davayé, Solutré, Vergisson, Serrières, Cenves, Chasselas, Leynes, Fuissé, Vinzelles, Chaintré, Mâcon (Loché) et Varennes.

Ce syndicat qui gère un service public adopte chaque année un Rapport sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS). Le RPQS 2015 est accessible au lien suivant : RPQS_Petite_Grosne_2016_avec_tarifs VD

Le principal problème que rencontre ce syndicat est la présence de Manganèse dans l’eau. Une usine de traitement a été construite à Chaintré près de nos puits de production et mise en service en juillet 2014.

Pour l’Assainissement : Syndicat d’Assainissement de la Vallée du Fil créé en 1980

Il regroupe 6 communes : d’Ouest en Est Berzé le Châtel, Berzé la Ville, Sologny, La Roche Vineuse, Milly-Lamartine et Verzé.

Ce syndicat qui gère un service public adopte chaque année un Rapport sur le Prix et la Qualité du Service (RPQS). Les RPQS 2015 pour l’assainissement collectif et non collectif sont accessibles ci-après :

Les données de nos services d’eau et d’assainissement peuvent être comparées sur l’Observatoire des Services Publics d’Eau et d’Assainissement (SISPEA).

http://www.services.eaufrance.fr/sispea/showSearchTerritoryAction.action

Grand Cycle de l’Eau
C‘est le mouvement perpétuel de l’eau, sous tous ses états, qu’on appelle le grand cycle de l’eau. Des glaciers, torrents, lacs, rivières, nappes souterraines jusqu’à la mer, c’est la présence de l’eau et sa qualité qui déterminent la qualité de notre environnement.

La Directive Européenne Cadre sur l’Eau (DCE) du 23 Octobre 2000 fixe comme objectif pour le premier quart du XXIème siècle l’atteinte du Bon État de nos rivières, lacs et nappes souterraines (masses d’eau). En France, la mise en œuvre de la DCE est organisée par bassin fluvial par un Schéma Directeur d’Aménagement et de Gestion des Eaux (SDAGE). Le SDAGE Rhône-Méditerranée a été adopté le 20 novembre 2009.

Notre commune s’est inscrite dans ce grand mouvement de reconquête de la qualité de de l’eau avec les communes des bassins versants de la Petite-Grosne, la Mouge, la Bourbonne et la Natouze en s’engageant dans le Contrat de Rivières du Mâconnais qui a été officiellement signé à Prissé le 9 juillet 2013.

L’actualité de ce contrat est accessible sur le site de l’EPTB Saône-Doubs

www.eptb-saone-doubs.fr/Maconnais-Contrat-de-rivieres

Des actions seront mises en œuvre au titre de ce contrat sur la période 2014-2020.

Continuité écologique du Fil dans le parc municipal
Nouvelle station d’épuration
Mise en valeur de la zone humide de Boissy
….

Zone humide de Boissy

Mise en valeur par la commune.

Zéro pesticide dans notre commune

Dans les villes et villages, la majorité des pesticides utilisés sont des herbicides (désherbants). Ils ont un fort impact sur la qualité des eaux. En effet, jusqu’à 40 % des quantités d’herbicides appliquées sur les surfaces imperméables sont transférées vers les cours d’eau contre environ 1 % sur terres cultivées.

Parce que préserver la santé des habitants et celle des agents techniques de la commune, préserver la qualité des rivières et des nappes, et notamment la qualité des eaux destinées à l’alimentation en eau potable, réduire les coûts de traitement des eaux destinées à l’alimentation en eau potable et inscrire la commune dans une stratégie de développement durable, est important pour les élus de La Roche Vineuse, en 2016, la commune a donc décidé de se lancer dans la démarche « zéro pesticide ». Elle s’est fait accompagner par la FREDON* qui l’a aidé à établir son plan de désherbage (diagnostic des pratiques, identification des zones à enjeux, propositions de pratiques alternatives).

A partir du 1er janvier 2017, la réglementation a interdit aux services de l’Etat, aux collectivités et aux établissements publics d’utiliser des produits phytosanitaires dans les lieux publics.

Grâce à l’achat de matériels subventionnés par l’Agence de l’eau Rhône Méditerranée,

  • Sabot rotatif pour les allées sablées,
  • Balayeuse avec brosse métallique pour les bordures de trottoir,
  • Binettes et pics pour les bords de murs et pavés,
  • Broyeurs à végétaux pour traiter les déchets verts et pailler les pieds des arbres et les massifs fleuris

Les employés communaux mettront tout en œuvre pour continuer à entretenir notre commune.

Mais le changement de pratiques nécessite de faire des choix car le désherbage manuel est plus long et fastidieux. Cette nouvelle gestion de nos espaces publics va demander plus de temps à nos employés.

Nous invitons donc tous les habitants qui le peuvent et particulièrement ceux qui sont très pointilleux sur l’absence d’herbe devant leur propriété à contribuer à cet effort collectif en donnant un petit coup de binette ou en arrachant les herbes intempestives qui poussent entre leur mur et le trottoir.

D’autres solutions peuvent également être mis en œuvre comme enherber des bords de route et chemin puis faucher, fleurir des pieds de murs avec des plantes désirées, privilégier les plantes vivaces et couvre sols, …

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter « le guide des solutions pour une commune sans pesticide » du ministère de l’environnement.

Vous pouvez, vous aussi, participer à améliorer la qualité de l’air et de l’eau et préserver la santé de tous en entretenant vos espaces sans pesticide.  A partir du 1er janvier 2019, les particuliers ne pourront plus en utiliser. Pour vous aidez dans votre démarche, le ministère de l’environnement met à notre disposition le guide pour jardiner plus nature ou consulter le site de référence pour jardiner sans pesticide.

*FREDON : Fédération REgionale de Défense contre les Organismes Nuisibles